psychologue enfant adolescent

Solliciter l’aide d’un psychologue ne constitue pas un échec mais au contraire une légitime opportunité d’aider votre enfant ou votre adolescent à mieux construire sa personnalité et reprendre le fil harmonieux de son développement et de ses relations avec son environnement familial, social et scolaire.

Les enfants et les adolescents rencontrent des difficultés, dont la plupart sont inhérentes à leur âge ou en réaction à un événement de vie particulier ( séparation, déménagement, accident, perte d’un proche..) .  Il faut aussi faire confiance aux professionnels de la petite enfance (pédiatre, PMI crèche, garderie, école..) qui vous alertent et ne pas hésiter à consulter en cas de doute.

Voici une liste, non exhaustive, des signes pouvant nécessiter une consultation pour enfant et adolescent :

-Difficultés psychologiques : repli sur soi, anxiété, phobies, difficultés relationnelles…

-Difficultés scolaires : désinvestissement, chute des résultats scolaires, difficulté d’apprentissage…

-Difficultés de comportement : agressivité, opposition, trouble de l’attention, conduites addictives…

-Difficultés de sommeil, alimentaire, énurésie, encoprésie…

Face à la persistance de ces difficultés, une aide extérieure est à envisager. Les jeunes enfants, en général, acceptent facilement de rencontrer un psychologue.

En revanche, il n’en est pas toujours de même pour les adolescents. Si le jeune est en période de conflit avec ses parents, l’idée d’une rencontre avec un thérapeute peut être rejetée, du seul fait qu’elle provient, justement, des parents.

Il faut donc expliquer à votre enfant que le psychologue est une personne neutre, qui travaille toujours sous le sceau du secret professionnel, que ce thérapeute est le sien, qu’il n’est pas « complice » des parents.

Ma pratique

Ma pratique consiste en un travail d’élaboration centré sur la parole et les émotions. J’utilise comme outils de médiation thérapeutique et d’expression le jeu, le dessin, la pâte à modeler, la mise en scène, l’écriture, la relaxation. Ces outils mobilisent dans la rencontre avec l’enfant ou l’adolescent, un espace d’expression de la personnalité et de soins thérapeutiques.

Aussi, la famille reste partie prenante du dispositif thérapeutique. Outre les entretiens préalables en présence de l’enfant ou de l’adolescent, les parents sont conviés à des entretiens pour faire le point.